Loïs Le Van- “So much more”

Des notes buissonnières # 2

Hevhetia

Par Dom Imonk

Chronique parue le 01 janvier 2017 dans la Gazette Bleue N°20 • Janvier 2017

Avec The Other Side, paru en 2014, Loïs Le Van avait interpelé la critique, habituée à un chant jazz masculin, moins preneur de risque. On avait déjà pu déceler chez lui une belle qualité d’écriture, un sens du son, de l’espace, une aptitude à l’envol, en sachant s’entourer, et une voix singulière, vite rapprochée à celle de quelques grands vocalistes, mais son timbre à lui. Nous attendions une suite. Depuis, le chanteur a pris part à divers projets très bien reçus : « Feuilles de Nuages » (2015), avec Les Yeux de Berthe, ou « Tombés du ciel » (2016), avec Ego system. La « vraie» suite à cet « autre côté » la voici. Avec « So much more », Loïs Le Van nous offre encore plus de sa ferveur, une nouvelle escapade au cœur de son être. Plus d’espace, des silences et des liens ténus entre les musiciens, moins nombreux à gravir les pentes escarpées de ce désir de son neuf. La direction est vers le haut, point d’abysse, plus de lumière et le bleu pur. Moins d’oxygène donc, mais plus d’inspiration. Loïs Le Van a su choisir ses complices. Pas de batteur, qu’importe, on saura combler. Les mécanismes complexes d’un Sylvain Rifflet à son zénith, engendrent de brillants flux, au sax ténor et à la clarinette, et la contrebasse de Chris Jennings bâtit des lianes rythmiques qui font tournoyer ces envolées. Le chanteur invite aussi son double au piano : Bruno Ruder, peintre du sombre et du romantique écorché. On l’avait tant apprécié au sein de « Yes is a pleasant country », ou chez Riccardo Del Fra, pour « My Chet my song ». On a d’ailleurs souvent comparé la voix de Loïs Le Van à celle de Chet Baker, pourtant, ne serait-ce pas Robert Wyatt qui l’habiterait plutôt, si l’on en croit la reprise de « Alifib ». Dix compositions ascensionnelles et un son de diamantaire (Gérard de Haro, encore lui !). Sur la photo, Loïs semble vouloir retirer sa peau, pour mieux nous montrer son âme. Le morceau titre est fabuleux et les paroles magiques de François Vaiana, c’est encore plus d’émotion !

http://loislevan.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s