Denis Fournier David Caulet – « Long Walk »

Sur les marches du free# 2

Denis Fournier David Caulet – Long Walk

Vent du Sud/Les Allumés du Jazz

Par Dom Imonk

Chronique parue le 01 mai 2016 dans la Gazette Bleue N°16 • Mai 2016

Dès les premières notes de « Long walk », morceau titre qui s’étire à l’envie, Denis Fournier nous introduit dans un monde curieux, où tout semble pouvoir se dire, sans retenue, juste du verbe et du son, profondeur et émotion. Sa batterie se gonfle de mille bras qui tâtonnent, testent l’espace vacant, installent de l’envie en un drone organique mouvant, pour attirer David Caulet et son saxophone. Celui-ci, aguiché, décide de se joindre à ce feu qui prend force, il tourne autour de lui, s’élève et part dans une transe qu’un court raga au final électronisé éteindra dans une sérénité méditative. Un instant attirés par une intense activité de l’autre côté de la rue, à laquelle ils prennent part, le sax mène le bal en un riff répétitif et chipe une part de l’ardeur du percussif multiple qui s’en réjouit. Mais voici l’instant décisif, un peu calme au début, tout s’anime peu à peu, le duo semble converser sur des sujets sensibles, le dialogue s’enflamme, la batterie est impressionnante d’à-propos et le sax vitupère au plus haut, mais tout s’arrange et se solde par un « Give me a hug » superbe de paix retrouvée. La force de ce duo, c’est sa géniale synergie créative, une intense liberté et le pouvoir de créer des images. Au passage, une mention spéciale est à accorder à Pierre Wandewaeter (Studio Lakanal/Montpellier) pour la qualité du son. Mais la fête n’est pas finie et « 07/36 », dédié à Albert Ayler, remet le feu aux poudres et montre une fois de plus le jeu complice et passionné du duo. « Saudade » et « Ubuntu » suivront du même feu, alors que « Talk with L. » est une réjouissante pièce électromagnétique, autre spécialité de David Caulet, guidée par une batterie presque tribale. Cet album est un joyau et on peut y voir un vibrant hommage à « The Long March », album qu’Archie Shepp et Max Roach enregistrèrent en duo live à Willisau en 1979.

www.denisfournier.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s